Publié le

Le complexe du poisson rouge

Auteur : Sabrina de Matteo
Date de publication : 26/03/2011
isbn : 978-2-9534938-H-9.008

On prétend (à tort) que le poisson rouge n’a que trois secondes de mémoire.
Cette image est reprise par Sabrina de Matteo pour nous parler d’une maladie, hélas, devenue très fréquente dans notre population vieillissante.

C’est avec une infinie tendresse et pas mal d’humour que Sabrina nous plonge dans la relation entre l’arrière grand-mère et sa famille confrontée à cette perte de mémoire qui laisse un vide dans notre mémoire collective.2 pages - HUMOUR - gratuit

Remarques : Billet d'humeur

 

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.fr

 

Anciennement professeur de langues, j’ai changé de métier il y a cinq ans et j’en suis ravie même si ce métier n’est pas simple, il est passionnant. Et, pour exprimer mes passions, défouler mes colères, extirper mes pensées, exhorter quelques démons, et surtout pour la passion de la Plume et l’adoration du remplissage de page blanche, j’écris. Des billets d’humeur, des chroniques, des nouvelles et des contes pour enfants. Lisez-moi, cela me fera plaisir, et surtout osez la critique, qu’elle soit bonne ou mauvaise, elle est toujours bonne à prendre.

"Parce qu’une humeur change tous les quarts d’heure, au fil des idées, des senteurs, des émotions, il m’a fallu les coucher sur le papier, comme pour conjurer le sort ou ne rien oublier, ou tout simplement me défouler voire encore faire partager…
Ces chroniques sont autant de morceaux de vie et d’envie, qui, je l’espère, éveilleront quelque chose en vous, une réaction, fut-elle la plus infime qui soit."

Plumement vôtre.

Jeune maman, ayant pourtant dépassé la trentaine, j’essaie de concilier au mieux ma vie de famille et ma vie professionnelle, en femme moderne que j’entends être ! Je me partage donc entre ma petite famille basée en Normandie, mon job en région parisienne, ma famille et mes racines en région lyonnaise.

Laisser un commentaire