Publié le

Les chats

Les chats

Auteur : Charles Baudelaire
Date de publication : 17/07/2009
ISBN : 978-2-9534938-Po-8.014

Ce sonnet de Charles Baudelaire est, ici, présenté dans le contexte de l’époque, inséré dans un extrait du journal de Gérard.

Ce poème n’est, certes, pas le meilleur de l’auteur, mais fut très fréquemment publié et apprécié du vivant de Baudelaire. Tout l’intérêt de ce texte réside, justement, dans la restitution de son contexte, puisqu’il fut présenté pour la première fois par l’auteur lui-même, devant un chat ! et, paraît-il, le chat apprécia…

Les amateurs de félins apprécieront...

 

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.fr

Charles Pierre Baudelaire vit le jour rue Hautefeuille, à Paris, en 1821. Très influencé par le romantisme, il se penche sur la tragédie de la destinée humaine. Il découvre, dans l’univers, de mystérieuses “correspondances“. On retrouve ses critiques littéraires dans l’Art romantique. Entre autres œuvres, il est l’auteur des Fleurs du mal, des Paradis artificiels, d’essais, de nouvelles et de Petits poèmes en prose. Il s’intéresse également à la littérature étrangère et procédera à de nombreuses traductions.
Charles Baudelaire meurt le 31 août 1867. Il repose au cimetière du Montparnasse.

One comment Les chats

  1. Les chats est un sonnet de Baudelaire écrit en 1847 (publié en 1857 dans Les Fleurs du mal). Ce sonnet a été l’objet d’études linguistiques modernes, notamment par Claude Lévi-Strauss.
    Pour Baudelaire, l’image des chats est liée à celle de la femme comme le montrent explicitement les deux autres poèmes du recueil ayant pour thème cet animal. Cependant, dans le poème Les Chats, le poète semble s’attacher à une description de l’animal sans aucune référence explicite à la femme.
    Ce poème fait l’éloge des chats en le faisant apparaître tel un animal noble et loin du monde vulgaire.

    Problématique : Peut-on se fier aux apparences ?

    (http://www.bacdefrancais.net/les-chats-baudelaire.php)

Laisser un commentaire